Dans le cadre de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine, il s’est tenue ce lundi 28 Juin 2021 à Kinshasa, l’ouverture des travaux de la commission tarifaire de la session extraordinaire de Juin 2021, sous la supervision du Ministère des Finances.

Il était question, au cours de ces assises, d’examiner l’instrument douanier par excellence, pour la mise en œuvre effective de la ZLECAF dans notre pays, à savoir: le Tarif douanier de la ZLECAF. Cette Session extraordinaire est chargée d’examiner, les Concessions tarifaires de la République Démocratique du Congo, ainsi que le Tarif des droits et taxes à l’importation, afin d’intégrer les préférences tarifaires applicables, dans le cadre de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine, en sigle ZLECAF.

À cet effet, deux points ont fait l’ordre du jour au cours de ces assises à savoir: L’examen et la validation du projet du Tarif douanier de la RDC, applicable dans le cadre de ZLECAF et ; L’examen des requêtes des opérateurs économiques, sollicitant l’accompagnement ou la protection tarifaire du Gouvernement.

La ZLECAF est en phase de devenir le plus grand espace d’échanges commerciaux du monde. L’Afrique, avec une population estimée à 1.27 milliards d’habitants, devrait constituer un marché de plus de 1.70 milliards de consommateurs d’ici 2030, et de 2.5 milliards en 2050, soit près de 30% de la population mondiale.Selon une étude de la Banque Mondiale, l’espace africain comptera une classe moyenne de 600 millions de personnes d’ici 2030, et Le PIB cumulé de l’Afrique atteindra 2.1 à 3.4 billions de dollars américains.

Prenant parole à cette session, la Vice Ministre des Finances, O’Neige N’sele, a demandé aux membres de cette commission d’examiner sans complaisance ce projet du Tarif, d’y apporter les améliorations nécessaires. Et de donner des propositions sur les mesures d’encadrement, devant faciliter non seulement la mise en œuvre de ce nouveau Tarif.

« Je demande aux membres de la Commission Tarifaire, d’examiner sans complaisance ce projet du Tarif, d’y apporter les améliorations nécessaires, et de le valider au cours de cette session extraordinaire, avant sa transmission au Gouvernement. J’attends également de la Commission Tarifaire, des propositions sur les mesures d’encadrement, devant faciliter non seulement la mise en œuvre de ce nouveau Tarif, mais également sa vulgarisation à tous les niveaux, pour l’implication de toutes les parties concernées » a expliqué le Vice Ministre des Finances.

Rappelons que cette session d’ouverture était en présence de plusieurs personnalités notamment le Directeur Général ad intérim des Douanes et Accises ; le Directeur Général Adjoint chargé des questions techniques; les Membres de la Commission Tarifaire ; les Cadres et Agents de la Direction Générale des Douanes et Accises et autres.

Glo Altamirano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s