La RDC et les USA font bloc commun pour lutter contre le travail des enfants notamment dans le secteur minier.

À l’heure actuelle, la République Démocratique du Congo et les États-Unis d’Amérique ont signé une lettre d’intention pour collaborer ensemble dans le domaine du droit de travail pour mieux protéger les travailleurs congolais, le jeudi 3 mars 2022, au Palais de la Nation à Kinshasa.

Selon la presse présidentielle, la signature s’est faite entre Théa Lee, la vice-ministre américaine du travail en charge des affaires internationales, et Claudine Ndusi, la ministre congolaise du travail. En présence de Guylain Nyembo, le directeur de cabinet du Chef de l’État et de l’ambassadeur des Etats unis en RDC Mike Hammer.

Il sied de noter que, par cette signature, les deux pays s’engagent à œuvrer de concert pour améliorer la protection des travailleurs en RDC et pour lutter contre le travail des enfants mineurs, notamment dans le secteur minier.

En outre, les USA ont disponibilisé une enveloppe de 4 millions américains pour enfin materialiser ce projet sur les ressources humaines.

La rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s