Huit Casques bleus ont été tués dans l’écrasement d’un hélicoptère de l’ONU mardi dans l’est de la République démocratique du Congo au milieu des combats rebelles, ont annoncé les Nations Unies.

Les corps des casques bleus ont été transportés à Goma et une enquête est en cours sur les circonstances de l’accident, ont indiqué les Nations unies dans un communiqué.
Ils comprenaient six membres d’équipage de l’armée pakistanaise et deux militaires – un de Russie et un de Serbie, a indiqué la mission de maintien de la paix de l’ONU au Congo, connue sous le nom de MONUSCO, dans un communiqué.

L’hélicoptère était en mission de reconnaissance lorsqu’il s’est écrasé dans la région de Tshanzu, dans la province du Nord-Kivu, où des affrontements ont eu lieu cette semaine entre l’armée congolaise et un groupe rebelle connu sous le nom de M23, a indiqué la MONUSCO.

L’armée congolaise a déclaré que l’hélicoptère avait été abattu par des rebelles, ce que le porte-parole du M23 a démenti. La MONUSCO n’a pas indiqué la cause de l’accident et a déclaré qu’une enquête était en cours.

Il sied de signaler que des violents combats ont commencé lorsque le M23 a attaqué deux positions de l’armée congolaise dimanche soir. Mardi, les rebelles s’étaient installés dans la ville de Kabindi et se rapprochaient du siège administratif local de la région, la ville de Rutshuru, selon un coordinateur de la société civile.

Rédaction IM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s