Le Président de la République Démocratique du Congo S.E Félix Tshisekedi a réuni mercredi le Conseil supérieur de la défense. Il a été décidé que le gouvernement de suspendre tous les protocoles d’accord, accords, conventions conclus avec le Rwanda accusé d’agresser la RDC et d’apporter un soutien au M23.

Quels sont ces accords ? Le gouvernement promet de communiquer rapidement sur ce dossier. Officiellement, depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi une série d’accords ont été signés entre Kinshasa et Kigali. 

26 juin 2021 à Goma, le tapis rouge est déployé. La cérémonie est grandiose. Elle est diffusée en direct sur la télévision publique du Rwanda et celle de la RDC. L’entente semble parfaite entre Paul Kagame et Félix Tshisekedi.

Les deux chefs d’Etat assistent à la signature de trois accords de coopération bilatérale, pour illustrer l’amélioration des rapports entre Kinshasa et Kigali. Le premier porte sur la promotion et la protection des investissements.
Le deuxième est une convention qui permet d’éviter la double imposition et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu.

Le dernier est un protocole de coopération entre la société aurifère du Kivu et du Maniema (SAKIMA SA) et la société rwandaise DITHER LTD. 
Le but de cette entente, expliquaient les autorités de deux pays, est de priver les groupes armés des revenus issus de cette filière.
Kinshasa avait accepté que l’or extrait par Sakima soit raffiné au Rwanda.

Problème, ces accords ne sont pas passés par l’Assemblée nationale, provoquant la colère de certains députés dont Juvénal Munubo. Cet élu, originaire de l’Est de la RDC, n’exclut pas la présence d’autres accords qui seraient gardés secrets.
Cette semaine, le président de l’Assemblée nationale a également annoncé que son bureau avait bloqué le processus de ratification de certains accords avec l’Ouganda soupçonné aussi d’être en intelligence avec le M23.

Toujours mercredi, autour de Félix Tshisekedi, le conseil supérieur de la défense a instruit le ministre de l’Intérieur et le chef de la police à prendre toutes « les dispositions requises pour éviter la stigmatisation et la chasse à l’homme » lors des manifestations contre le Rwanda et les M23. Lors d’une manifestation contre le régime de Paul Kagame, des certains manifestants avaient ciblé les commerces supposés appartenir aux rwandais. 
 

Rédaction IM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s