Le secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres a condamné les violences enregistrées récemment à Butembo dans la province du Nord-Kivu ayant causé la mort de 15 personnes et plus de 60 bléssés.

A travers une déclaration rendue publique le mardi 26 juillet 2022 par son porte-parole, le chef de l’ONU a déploré les pertes en vies humaines, et les attaques contre la base de la MONUSCO dans cette partie du pays, tout en demandant l’ouverture d’une enquête afin d’identifier ces auteurs.

« Le secrétaire général condamne fermement l’attaque meurtrière contre des Casques bleus servant dans la Mission de stabilisation de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) le 26 juillet à Butembo, dans la province du Nord-Kivu. Deux policiers indiens et un militaire marocain ont été tués et un policier égyptien a également été blessé lors d’une violente manifestation à la base de la Mission. Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’aux Gouvernements et aux peuples indien et marocain. Il souhaite un prompt rétablissement au Casque bleu blessé », lit-on dans cette déclaration.

Antonio Guterres a aussi condamné les actes de pillage et de destruction des biens des Nations Unies. 

Le numéro un de l’ONU a par ailleurs évoqué la garantie de l’inviolabilité des locaux des Nations-Unies par la RDC.

« Le Secrétaire général rappelle l’accord sur le statut des forces conclu entre les Nations Unies et le gouvernement de la République démocratique du Congo, qui garantit l’inviolabilité des locaux des Nations Unies. Il souligne que toute attaque dirigée contre les Casques bleus des Nations Unies peut constituer un crime de guerre, et appelle les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire rapidement les responsables en justice », a-t-il poursuivi. 

En dépit de toutes ces violences, Antonio Guterres reste attaché à la souveraineté, à l’unité, et à l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo. Il a également réaffirmé que les Nations Unies, par l’intermédiaire de son Représentant spécial en RDC et sa Mission mandatée par le Conseil de Sécurité, continueront à soutenir le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité dans l’est du pays.
Pour rappel, des habitants du Nord-Kivu manifestent depuis le lundi dernier contre la MONUSCO jugée « d’inéfficace » face à la persistance de l’insécurité dans cette partie du pays. Ils exigent pour ce faire, son départ du sol congolais.

Rédaction Infosmonde.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s