Lors d’une conférence de presse tenue ce samedi 03 septembre à Kinshasa, que le coordonnateur national de l’association sans but lucratif, « Action Fatshi 2023 » Patrick Onoya a demontré la nécessité de la création d’un ministère de l’investissement en RDC.

En face des professionnels des médias, Patrick Onoya a affirmé que le point de départ de cette conférence est la volonté manifeste du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, de voir le budget 2023 être un budget pro-investissement et pro social.

Durant son allocution, le professeur Patrick Onoya a présenté trois défis majeurs que le prochain gouvernement doit faire son cheval de bataille pour espérer construire enfin, un Congo prospère.

Voici les défis qu’il a étalés:

1- Le défi informationnel
2- Le défi du secteur bancaire congolais
3- Le défi des investisseurs locaux.

Concernant du défi informationnel, le coordonnateur national de cette structure a affirmé qu’aussi longtemps que les investisseurs étrangers n’auront pas de bonnes informations sur la RDC en quantité et en qualité nécessaires sur le projet identifié, la République ne peut pas s’attendre à l’arrivée des investisseurs.

S’agissant au défi du secteur bancaire congolais, Patrick Onoya prouve que dès lors que le pays n’aura pas un secteur bancaire dynamique, l’on ne peut pas attirer des investissements potentiels.

Pour clore avec le défi des investisseurs locaux, Patrick Onoya affirme que la RDC doit propulser ses investisseurs locaux pour arriver à relever le défi comme c’est le cas sous d’autres cieux.

Pour le coordonnateur national de cette association qui incarne la vision du chef de l’Etat,  Félix-Antoine Tshisekedi, « le peuple d’abord » croit que avec la création du ministère d’investissement poura regorger plus au moins quatres structures ou entreprises qui seront sous tutelle du ministère d’investissement à savoir :

1- 1. Agence Nationale pour le Développement des Investissements (ANADI)

2- La Banque d’investissement pour le développement d’industrie (B.I.D.I) qui est en réalité le Fonds de promotion de l’industrie (FPI)

3- La création de la Société de Placement du Congo (SPC – SA)

4- La reformulation de la Société Financière de Développement (SOFIDE)

Cette reflexion et suggestion émane du fruit d’un patriote qui voit sa nation prosperer et son application ne sera que la reussite pour un pays émergent.

Il sied de rappeller que l’association sans but lucratif dénomée , « Action Fatshi 2023 », est une structure qui accompagne la vision ainsi que les actions du Président de la république.

La rédaction infosmonde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s