Création urgente d’un comité de conjoncture économique sur instruction du Premier Ministre Sama Lukonde, le Gouvernement s’engage à trouver des solutions idoines pour honorer les engagements pris avec les associations des professeurs de l’ESU afin de mettre fin au mouvement de grève.

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé, ce mercredi 28 septembre à la Primature, la réunion du Comité de Conjoncture économique (CCE). Y ont pris part, les Ministres sectoriels membres du CCE et la gouverneure de la Banque Centrale du Congo. A titre exceptionnel, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) ainsi que la vice-ministre de l’Enseignement  Primaire, Secondaire et Technique ont rehaussé de leur présence cette réunion.

Très préoccupé par la situation qui prévaut à l’ESU notamment la grève déclenchée par les professeurs d’Universités, le Premier Ministre Sama Lukonde et les tous les autres membres du CCE ont souligné la nécessité pour le Gouvernement de la République d’honorer ses engagements pris dans les accords conclus avec l’Association des professeurs et les enseignants de l’EPST.
A en croire le Ministre d’Etat en charge du Budget Aimé Boji qui a fait le compte rendu de cette réunion à la presse, des pistes des solutions ont été préconisées en vue de parvenir à la levée de ce mouvement de grève.
« Cette réunion a connu la participation du Ministre de l’ESU et de la vice-ministre de l’EPST autour de deux questions principales. La première concerne la grève déclenchée par l’Association des professeurs d’universités à la suite de la signature de l’accord de Bibwa en février 2022. Les enseignants ont décrété cette grève parce que le Gouvernement tarde à exécuter certains engagements pris dans ces accords. A cet effet, le Gouvernement propose certaines solutions et le Ministre en charge de l’ESU va communiquer ces propositions des solutions aux professeurs d’Universités, à leurs syndicats pour que nous puissions mettre fin à ce mouvement de grève. Pour ce qui est du secteur de l’EPST, la vice-ministre a rassuré le Comité de Conjoncture que la situation est stable mais elle a attiré l’attention sur la nécessité de mettre en application certains aspects des résolutions des engagements pris par le Gouvernement à Bibwa notamment en ce qui concerne le réajustement de la prime de gratuité qui doit être payée aux enseignants de l’école primaire », a déclaré Aimé Boji.
Au cours de cette réunion hebdomadaire du Comité de conjoncture économique, l’on a passé en revue aussi la situation macroéconomique pour la semaine du 19 au 23 septembre, au plan international et national, mais aussi les dossiers de mise à la retraite des agents de l’administration publique.

« Nous avons examiné le contexte économique international qui demeure difficile à la suite des effets pervers liés aux conflits Russo-ukrainiens. Cet état de chose fragilise la croissance de l’économie mondiale mais aussi généralise l’inflation dans plusieurs régions de la planète. En ce qui concerne le cours des produits miniers exportés par la RDC, il a été constaté une légère baisse notamment pour le cuivre et le cobalt respectivement de 2,6% et de 0, 08% par rapport à la semaine du 12 au 16 septembre », a fait savoir le Ministre du Budget.
Concernant le contexte national, il a été observé la signature des ordonnances portant mise à la retraite et admission à l’éméritat des secrétaires généraux de l’administration publique, et à la mise à la retraite et admission à l’honorariat des agents des carrières des services publics de l’Etat.

« Dans cette première vague, 4.406 fonctionnaires ont été mis à la retraite parmi lesquels on compte 37 secrétaires généraux et 319 directeurs. Cette première vague va faciliter non seulement le dégagement des espaces budgétaires qui vont permettre l’intégration des nouvelles unités donc le rajeunissement des fonctionnaires de l’Etat mais aussi ce processus va continuer parce que nous voulons atteindre jusqu’à dix mille fonctionnaires de l’État, bien-sûre avec l’appui des partenaires », a-t-il souligné.

Concernant les indicateurs macroéconomiques, le Ministre d’Etat en charge du Budget a fait savoir que le taux de change demeure relativement stable par rapport à la semaine précédente et se situe aujourd’hui à 2013 franc congolais contre 1 dollar américain.

Rédaction Infosmonde.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s